Pourquoi les écarts de consommation sont plus importants en électrique ?

Pourquoi les écarts de consommation sont plus importants en électrique ?
![CDATA[]]

Là où un véhicule thermique classique ne montre pas de différences de consommations excessives selon son usage (jusqu’à 50% pour une essence et 25% pour un diesel), les véhicules électriques sont capables d’afficher des consommations qui vont du simple au double, voire pire. Il n’est pas rare de pouvoir approcher une consommation de 12 à 14 kWh dans les meilleures conditions et de dépasser, parfois franchement, les 25 kWh dans les pires.


Spécificité électrique face au thermique

Il en va de la conception même de ce genre de véhicule dont l’usage et la dépense énergétique est très différente de celle d’un thermique. En zone urbaine et périurbaine, l’avantage est clairement au moteur électrique puisque, contrairement à son homologue essence, il ne consomme strictement rien à l’arrêt ou à faible vitesse (excepté pour la climatisation). Mieux encore, grâce au système de régénération dont ils sont équipés, chaque levé de pied ou freinage permet de récupérer de l’énergie et, de facto, de faire baisser la consommation électrique moyenne. Néanmoins, relancer très souvent un modèle électrique, souvent très lourd, ne demeure pas...Lire la suite sur Autoplus