Propos de R. Dumas sur M. Valls : J.J Bourdin réagit

J.J Bourdin

La polémique se poursuit. Le journaliste Jean-Jacques Bourdin a déclaré ce mardi qu'il n'allait pas "s'excuser de poser des questions" et qu'il laissait le Conseil supérieur de l'audiovisuel faire "son travail" au lendemain de son échange controversé avec Roland Dumas sur le fait que Manuel Valls serait "sous influence juive".
                  
"Je ne vais pas m'excuser de poser des questions! Ou alors, dans quelle société vit-on ?" a déclaré Jean-Jacques Bourdin, invité à s'expliquer dans "La Nouvelle édition" de Canal+ sur son interview de Roland Dumas, lundi sur RMC et BFMTV. "Si je n'emploie pas ces mots, lui ne va pas venir et ne va pas les employer, ne va pas accepter d'avouer. Il le pense et il l'assume (...) J'ai senti qu'il avait envie de dire ça", a-t-il ajouté, disant n'avoir "aucun" regret sur la façon de formuler ses questions.
                  
"Est-ce que pour vous c'est normal de laisser dire des propos, même s'ils peuvent être qualifiés d'antisémites ?" lui a-t-on alors demandé. "Ce n'est pas moi, c'est lui qui les dit", s'est défendu Jean-Jacques Bourdin. "On dit Roland Dumas est sénile. Mais pas du tout !" a-t-il ajouté.
                  
Interrogé sur l'ouverture d'une instruction par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), peu après l'interview lundi, le journaliste vedette de RMC et BFMTV a répondu: "Mais le CSA fait son travail!"
  






Rappel des faits       

        
L'ex-ministre PS des Affaires étrangères Roland Dumas a provoqué un tollé lundi en affirmant sur RMC et BFMTV, en réponse à une question, que Manuel Valls était "probablement" sous "influence juive", évoquant ses "alliances personnelles" et, sans la nommer, l'épouse du Premier ministre, Anne Gravoin.
                  


La réponse de Manuel Valls

Le Premier ministre a dénoncé lundi  les propos de Roland Dumas "qui ne font pas honneur à la République". "L'antisémitisme n'est pas une opinion, ce n'est pas une petite plaisanterie", a affirmé Manuel Valls devant des élus, critiquant "les propos d'un homme dont on connaît le passé et qui ne font pas honneur à la République depuis bien longtemps".
                 

Un vieux différend

Sans cacher son animosité envers le Premier ministre, Roland Dumas a détaillé : "Sous le prétexte que je défendais à une époque les Arabes, les Palestiniens, contre les Israéliens, (M. Valls) m'a agressé un jour alors que je le connais à peine" (...) "Il m'avait attaqué en disant que ce n'était pas la position des socialistes. En quoi il est socialiste, lui? Moi, j'ai refait le Parti socialiste en 1942", a expliqué l'ancien président du Conseil constitutionnel.

Une attaque venue d'un socialiste

Du côté des socialistes, le malaise est d’autant plus grand que si Manuel Valls est régulièrement attaqué sur ses liens avec la "communauté juive" par l'extrême-droite ou par des proches de Dieudonné, là, les accusations viennent du camp socialiste. Et sur la toile, l'indignation est générale :

>

Manuel Valls sous influence juive : Roland Dumas dérape

" class="editorial " src="http://l.yimg.com/os/publish-images/news/2015-02-16/86d83670-b5cc-11e4-bcd0-d1dc624839ad_bussereau.jpg" align="middle" width="630">

 

Manuel Valls sous influence juive : Roland Dumas dérape

" class="editorial " src="http://l.yimg.com/os/publish-images/news/2015-02-16/a9c14910-b5cc-11e4-a03c-f72a91ead299_najat.jpg" align="middle" width="630">

Manuel Valls sous influence juive : Roland Dumas dérape

" class="editorial " src="http://l.yimg.com/os/publish-images/news/2015-02-16/b9cb45e0-b5cc-11e4-bd9c-7797a9388798_senilite.jpg" align="middle" width="630">