"OSS 117: Alerte Rouge en Afrique Noire", un nouvel extrait avec Pierre Niney

·Journaliste rédacteur au service Culture
·1 min de lecture
"OSS 117: Alerte Rouge en Afrique Noire", un nouvel extrait avec Pierre Niney
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

CINÉMA - “OSS 117: Alerte Rouge en Afrique Noire”, prévu pour le 4 août, en montre encore un peu plus. Après deux premiers teasers agités et irrévérencieux, un nouvel extrait du troisième opus des aventures du célèbre agent secret vient d’être dévoilé ce vendredi 4 juin. Comme vous pouvez le voir en tête d’article, la séquence est un peu différente des précédentes, car ce n’est pas Hubert Bonisseur de La Bath qui tient la vedette cette fois, mais son nouvel associé, OSS 1001.

Incarné par Pierre Niney, ce dernier aura la lourde tâche de prêter main forte au personnage campé par Jean Dujardin, qui, après un périple au Caire puis à Rio dans les deux premiers films, partira cette fois-ci en Afrique de l’Est, au Kenya. Les deux acolytes auront pour mission d’aider le dirigeant du pays à mettre fin à la rébellion.

Et au vu de cet extrait, leur relation promet d’être explosive. Prétentieux et arrogant, Pierre Niney va sûrement donner du fil à retordre à l’espion le plus connu de France. En témoigne leur premier face à face, parfumé d’une pointe d’insolence de la part d’OSS 1001 lorsqu’il rencontre son aîné.

Outre les deux acteurs, le reste du casting est notamment composé de Fatou N’Diaye (Zéphyrine Bamba), Ibrahim Koma (Promedi) ou encore de Wladimir Yordanoff (Armand Lesignac), décédé le 6 octobre dernier. Le long-métrage est réalisé par Nicolas Bedos, qui prend la suite de Michel Hazanavicius.

À voir également sur Le HuffPost: Sarkozy et Hollande s’allient contre Macron dans la bande-annonce de “Pr&eacut...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles