Pour la Toussaint, cette artiste de Brooklyn décore un autel en hommage aux victimes du Covid-19

Morgane Guillou
·Journaliste vidéo
·2 min de lecture

ÉTATS-UNIS - Une artiste de Brooklyn a créé un autel dans la chapelle du cimetière Green-wood de Brooklyn, entièrement dédié aux victimes du coronavirus à New York, comme le montre la vidéo en tête d’article.

La pièce maîtresse de l’autel présente une statue de la liberté en pleurs et à la peau brune, pour représenter également les immigrants qui vivent dans la ville. Elle est entourée de dessins de fleurs ainsi que de bougies et d’effets personnels déposés par les visiteurs en mémoire à leurs êtres chers.

Cet autel, baptisé “autel corona”, a été conçu quelques jours avant la Toussaint par Scherezade Garcia, une artiste new-yorkaise d’origine dominicaine qui a puisé dans la culture mexicaine pour reproduire un autel du type “Día de los muertos” (“le jour des morts” au Mexique).

“L’essence du jour des morts repose sur la célébration des personnes décédées qui nous sont chères pour célébrer cette vie”, a-t-elle expliqué à Reuters. “Puisque nous vivons des moments difficiles et tellement de tristesse, je veux m’assurer que chacun ressente la chaleur, la beauté, l’opulence et la richesse de l’autel en le voyant.”

Un recueillement artistique

L’appellation “Corona” fait référence à la couronne portée d’ordinaire par la statue de la liberté, mais aussi au coronavirus qui sévit dans le monde depuis décembre 2019.

Exposé dans la chapelle du cimetière Green-wood à Brooklyn au sud de New York, l’autel accueille les visiteurs qui sont invités à y déposer des offrandes personnelles pour honorer leurs proches disparus.

Vania Tseng, une résidente de New York, est venue y déposer une bougie à la mémoire de sa mère décédée durant l’été 2020. “Elle était malade, mais sa mort a été soudaine. Elle avait 82 ans. Pendant la pandémie, mon mari et moi sommes venus au cimetière Green-wood simplement pour sortir et prendre l’air et c’est un véritable lieu de réconfort.”

Les autorités new-yorkaises ont fait part de plus de 19.000 décès dans la ville à cause du Covid-19 depuis le printemps 2020. Suite à l’accès aux tests pour détecter le virus, ils soupçonnent aussi que 4656 autres décès auraient pu être dû au coronavirus.

À voir également sur Le HuffPost : Touchée de plein fouet par le coronavirus, New York creuse des fosses communes

LIRE AUSSI

George Floyd: des soignants en blouse encouragent les manifestants à New York

Le covid-19 fait-il de la santé aux États-Unis une affaire d'État capable de faire basculer la présidentielle?

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.