Pour Laurent Wauquiez, Pôle emploi incite les chômeurs à "profiter de la vie"

AFP

En meeting dans les Alpes-Maritimes mercredi, Laurent Wauquiez s’en est pris à l’assistanat. Un thème que le candidat à la présidence des Républicains affectionne particulièrement.

Le “cancer”de l’assistanat, le retour. Le grandissime favori pour la présidence du parti Les Républicains était en meeting à Mandelieu-la-Napoule, dans les Alpes-Maritimes, mercredi soir. L’occasion pour Laurent Wauquiez de faire part de sa propre expérience pour pourfendre un thème qu’il affectionne : l’assistanat.

“J’ai vu ces situations qui nous révoltent, où un demandeur d’emploi pousse la porte de Pôle emploi pour trouver un emploi et on lui répond: ‘vous avez deux ans d’assistance chômage, ne vous pressez pas. Profitez un peu de la vie’. Parce que cela, c’est la réalité.”

En campagne, le candidat à la présidence des Républicains a ainsi affirmé la ligne très droitière qu’il pourrait tenir à la tête du parti. Et la “valeur travail” y figure en bonne place. D’où la condamnation de ceux qui profitent du système, avec la complicité du système.

Lire aussi : Les Républicains : trois candidats pour la présidence

“Le cancer de la société française”

Déja en 2011, Laurent Wauquiez avait dénoncé sur Europe 1, les “dérives de l’assistanat” comme “le cancer de la société française”. Il donnait alors cet exemple. “Aujourd’hui, un couple qui est au RSA, en cumulant les différents systèmes de minima sociaux, peut gagner plus qu’un couple dans lequel il y a une personne qui travaille au Smic. (…) Ça, c’est la société française qui tourne à l’envers.”

Mercredi soir, l’argumentaire employé rappelait étrangement le précédent : “Celui qui travaille dur pour nourrir sa famille, payer sa maison et son essence et est parfois moins payé que celui qui vit des allocations de l’assistanat”.

“Pôle emploi bashing”

Comme le fait remarquer Le Lab Europe 1, l’ancien secrétaire d’État à l’Emploi n’as toujours été de cet avis. “Un an et demi après sa création, deux tiers des demandeurs d’emploi valident Pôle emploi, estimant que c’est plus simple (69%) et plus rapide (67%) qu’avant”, disait-il au JDD en 2010.

Pis encore, il condamnait en 2009 le “Pôle emploi bashing”dans les colonnes de la Tribune. “Il faut qu’on arrête de faire du Pôle emploi bashing. C’est trop facile de critiquer les agents.”

“Une caricature de ce que peut être la droite”

Le chef des files des députés socialistes Olivier Faure, a dénoncé jeudi en Laurent Wauquiez une “caricature de ce que peut être la droite”, l’accusant d'”emprunter une sémantique” propre à l’extrême droite.