Pour la Saint-Valentin, voici ce qu'il y a dans les bouquets de fleurs

SAINT-VALENTIN -  Même si offrir des roses lors de la Saint-Valentin est un classique indémodable, derrière l’odeur envoûtante de ces fleurs se cachent des pesticides et des milliers de kilomètres parcourus entre les continents. Le reportage “Tout Compte Fait”, diffusé samedi 15 février sur France 2, nous le rappelle.

Les journalistes qui se sont penchés sur la question ont tenté d’en savoir plus sur la composition des fleurs achetées dans différentes boutiques à Paris. Après avoir acheté des roses, des tulipes et des renoncules, ils les ont envoyés à un laboratoire pour les analyser. Ils ont choisi de décrypter les résultats avec Générations Futures, une association de défense de l’environnement.

Comme on peut le voir dans l’extrait en tête d’article, selon le cofondateur de l’association, François Veillerette, les fleurs après analyse présentent plusieurs résidus de pesticides: des insecticides et des fongicides dont les effets sur la santé des insectes, des animaux et des êtres humains sont connus. 

Ce n’est pas la première fois que ce problème est soulevé. Déjà en février 2017, le magazine 60 millions de consommateurs s’était intéressé à l’envers du décor des roses, à l’approche de la Saint-Valentin et parvenait aux mêmes conclusions. 

À voir également sur Le HuffPost: Vous n’avez pas l’habitude de voir la Saint-Valentin célébrée de cette manière

LIRE AUSSI:

Travailler le soir de la Saint-Valentin pourrait expliquer votre célibat

Pour la Saint-Valentin, ce zoo propose de donner le nom de votre ex à un cafard

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.