Pour la Chandeleur, même si votre recette de crêpe est parfaite, la première sera ratée

Sandra Lorenzo
·Journaliste responsable de la rubrique LIFE, Le HuffPost
·1 min de lecture
Avant d'arriver à ce résultat-là pour la Chandeleur, il y aura eu une ou plusieurs crêpes ratées. (Photo: Mizina via Getty Images)
Avant d'arriver à ce résultat-là pour la Chandeleur, il y aura eu une ou plusieurs crêpes ratées. (Photo: Mizina via Getty Images)

RECETTES - Aussi certain que la tartine tombe toujours du côté de la confiture, la première crêpe n’est jamais réussie. La fameuse loi de Murphy n’y est pas forcément pour grand chose, cet échec a de très bonnes raisons d’exister. Et la Chandeleur, qui a lieu ce mardi 2 février, est le moment ou jamais pour s’en féliciter.

“La première crêpe culotte la poêle, détaille au HuffPost Françoise Belleguic, crêpière à Paris au marché de Passy et formatrice. Il faut mettre assez de matière grasse mais pas trop non plus”. Voilà souvent où réside le problème: trop de gras tue le gras. Un peu de beurre fondu ou d’huile de pépin de raisin au fond de la poêle suffit largement... pour toute la fournée. “Après avoir graissé la poêle une fois, inutile de le refaire pour chaque crêpe, surtout parce qu’il y a du beurre fondu dans la pâte”, conseille encore Françoise Belleguic.

(Photo: margouillatphotos via Getty Images)
(Photo: margouillatphotos via Getty Images)

Rectifier sa pâte à crêpe

La première crêpe ratée n’est pas forcément un échec vide de sens. Elle est aussi là pour assurer que les suivantes seront les meilleures possibles. “La première crêpe sert à jauger la température de la poêle, ajoute Gwendal Pierre, crêpier et secrétaire de la Fédération de la crêperie. Elle sert de test, de maître étalon.”

Si vous souhaitez vous assurer que votre plaque est à la bonne température, versez un peu de pâte au centre. Si elle se met à frire, vous pouvez vous lancez, si la pâte se colore trop rapidement, baissez le feu et retentez votre chance. Si la pâte n&rs...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.