Donald Trump invoque George Floyd au milieu des chiffres du chômage

Bénédicte Magnier

ÉTATS-UNIS - Ce vendredi 5 juin, Donald Trump s’est réjoui des chiffres généraux du chômage, moins terribles que prévu. Mais au cours de sa conférence de presse, le président a aussi évoqué de façon extrêmement maladroite George Floyd, cet homme noir dont la mort par asphyxie sous le genou d’un policier blanc a déclenché un mouvement de colère historique dans le pays.

Donald Trump a commencé par se réjouir du taux de chômage ramené à 13%, alors qu’il était attendu aux alentours de 20%. Présentant ces résultats comme le fruit de sa gestion -contestée- de la crise sanitaire, il a ensuite glissé sur la nécessité de “reconstruire les États-Unis”. 

Parmi les points forts du pays, il a notamment vanté l’efficacité des forces de l’ordre, et notamment de la Garde nationale, récemment déployée dans une quinzaine d’États pour contenir les violences qui ont émaillé les manifestations en hommage à George Floyd. Depuis cependant, la polémique sur la répression violente des forces de l’ordre n’a cessé d’enfler, alimentée par des vidéos relayées sur les réseaux sociaux.

Le dirigeant américain a également rappelé le principe “d’égalité devant la loi (qui) doit signifier que chaque Américain reçoit le même traitement dans chaque interaction avec les forces de l’ordre, quels que soient sa race, sa couleur, son sexe et sa foi. Ils doivent être traités de manière juste par les forces de l’ordre.”

Et sans que l’on sache s’il faisait référence aux manifestations pour réclamer cette égalité qui fait justement défaut ou au retour (forcé) du calme ces derniers jours, Donald Trump a ensuite déclaré: “J’espère que George nous regarde de là-haut en pensant que ce qui arrive au pays est grandiose. C’est un grand jour pour lui, c’est un grand jour pour tout le monde”, a-t-il poursuivi, rapprochant de manière étonnante les bonnes nouvelles économiques et ce drame qui secoue les États-Unis, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article. 

La pandémie “largement surmontée”

Pendant la même...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post