Pour Demi Lovato, complimenter la perte ou la prise de poids peut être "dangereux"

·La rédaction du HuffPost
·2 min de lecture
Ces commentaires peuvent avoir une influence directe sur la vision que l'on a de soi et peuvent accentuer tout trouble alimentaire. (Photo: Rich Fury via Getty Images for OBB Media)
Ces commentaires peuvent avoir une influence directe sur la vision que l'on a de soi et peuvent accentuer tout trouble alimentaire. (Photo: Rich Fury via Getty Images for OBB Media)

Pour la pop star, il ne faut pas complimenter le corps d'autrui sans connaître son rapport à la nourriture (même si cela vient d'une bonne intention).

SANTÉ- Ces réflexions peuvent partir d’une bonne intention, mais ne sont pas toujours appréciées. C’est le message que Demi Lovato a souhaité faire passer à ses abonnés via son compte Instagram. Complimenter la prise ou la perte de poids d’une personne peut s’avérer déplacé, voire “dangereux”. 

Il y a quelques jours, l’artiste faisait son coming-out en tant que non-binaire, ne s’identifiant “ni strictement homme, ni strictement femme”, et annonçait le souhait de se faire appeler par le pronom anglais “they/them”, que l’on traduit en français par “iel”.

Aujourd’hui, Demi Lovato décide de prendre la parole à propos des dangers causés par les remarques sur le poids. Un sujet bien différent, mais tout aussi concernant, étant iel-même anciennement atteint d’un trouble alimentaire.

Sur ses stories Instagram, l’interprète de “Sorry Not Sorry”, a donc expliqué comment les commentaires sur la perte de poids et la prise de poids pouvaient, tous deux, avoir des effets négatifs sur l’image corporelle d’une personne et sur sa santé mentale. Les mots que nous utilisons à propos du corps des autres peuvent avoir une influence directe sur la vision de soi et peuvent accentuer tout trouble alimentaire.

“Que pensaient-ils de mon corps avant ?”

Ces commentaires, même ceux qui se veulent positifs, peuvent avoir des effets négatifs. “Si vous ne connaissez pas l’histoire de quelqu’un avec la nourriture, veuillez ne pas commenter son corps. Parce que même si votre intention est pure, cela pourrait laisser cette personne éveillée à 2 heures du matin en réfléchissant trop à cette affirmation”, ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles