Pour améliorer la santé de leurs artères, rien de mieux pour les hommes que de faire du sport

·4 min de lecture
homme fait du sport

L'activité physique serait plus efficace que la thérapie à la testostérone pour améliorer la santé et la fonction des artères des hommes, selon une étude publiée dans Hypertension, un journal de l'American Heart Association.

Faire du sport pourrait améliorer la santé cardiaque des hommes, affirme une nouvelle étude. En vieillissant, les niveaux de testostérone et d’activité physique de la gente masculine diminuent tandis que leur risque de développer des maladies cardiovasculaires telles que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux augmente. Des études antérieures ont mis en évidence que la thérapie à la testostérone pouvait aider à développer la masse musculaire et la force chez les hommes.

Rien ne prouve, en revanche, que la testostérone améliore la santé et la fonction des artères. C’est ce qu’ont voulu savoir des scientifiques de l’Université d’Australie occidentale. En effectuant leur étude, les chercheurs se sont aperçus que l’entraînement physique était plus efficace que l’injection de testostérone en elle-même. 78 hommes, âgés de 50 à 70 ans, qui avaient des niveaux de testostérone faibles à moyens, sans aucun antécédent de maladie cardiovasculaire, ont été intégrés à l’étude. Les participants avaient tous un tour de taille de 95 centimètres ou plus, ce qui est supérieur au niveau recommandé pour être en bonne santé.

Les chercheurs ont élaboré un programme d’exercices physiques à l’aide de vélos stationnaires et d’appareils de musculation sur 12 semaines. Quatre groupes ont été formés au hasard. 21 hommes ont reçu une crème de testostérone à appliquer quotidiennement sur la peau. Ils devaient réaliser des exercices d'aérobie et de force deux à trois fois par semaine. 18 hommes ont reçu une crème de testostérone sans entraînement physique. 19 hommes ont reçu un placebo avec entraînement physique. Enfin, 20 hommes ont reçu un placebo et aucune formation d'exercice.

Une activité physique régulière

Les chercheurs ont réalisé des échographies au début et à la fin de l’essai et d’autres tests. Ils ont observé les réponses du diamètre de l'artère aux changements du flux sanguin afin de déterminer la santé et la fonction des artères. Conclusions : l'exercice était plus efficace pour réduire la graisse corporelle et développer la masse maigre que la testostérone. La fonction artérielle s'est, en effet, améliorée de 28% dans le groupe qui a fait de l'exercice sans testostérone. Elle s’est également améliorée dans le groupe ayant reçu une combinaison de testostérone et d’exercice (19%). En revanche, il n’y a eu aucune amélioration notable de la fonction artérielle dans le groupe qui a reçu un traitement à la testostérone sans entraînement physique. La testostérone, seule, n’aurait donc aucune efficacité.

Le Pr Green a constaté que les prescriptions de testostérone avaient significativement au cours de ces dernières années. Ce qu'il regrette? "En l'absence de nouvelles indications cliniques, les ventes de testostérone ont été multipliées par 12 dans le monde, passant de 150 millions de dollars en 2000 à 1,8 milliard de dollars en 2011. Cela s'est produit malgré la controverse en cours concernant la supplémentation en testostérone et le risque cardiovasculaire ». Au vu des résultats de l'étude, il tire la sonnette d’alarme et appelle à "faire preuve de prudence lors de la prescription de testostérone si l'objectif est d'améliorer la fonction et la santé des artères".

Le directeur de la vie active de la Fondation du cœur, le professeur adjoint Trevor Shilton a, quant à lui, confirmé que l’activité physique était bénéfique pour la santé cardiovasculaire. "Nous savons qu'être actif aide à retarder, prévenir et gérer de nombreuses maladies chroniques, telles que les maladies cardiaques, le diabète et certaines formes de cancer. Il peut aider à prévenir et à inverser la prise de poids, l'hypertension artérielle et le cholestérol, qui contribuent tous aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux". Il recommande aux adultes de réaliser 150 minutes d'activité physique modérée ou 75 minutes d'activité physique vigoureuse chaque semaine - ou une combinaison des deux - et d'ajouter de la musculation au moins deux fois par semaine.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles