Pour 66% des Français, le clivage droite-gauche est dépassé

Deux tiers des Français estiment que le clivage gauche-droite n'est plus pertinent et doit être dépassé après l'accession d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, selon un sondage Viavoice pour Libération. /Photo prise le 23 avril 2017/REUTERS/Emmanuel Foudrot

PARIS (Reuters) - Deux tiers des Français estiment que le clivage gauche-droite n'est plus pertinent et doit être dépassé après l'accession d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, selon un sondage Viavoice pour Libération.

Selon cette enquête, diffusée mardi, seules 37% des personnes interrogées se considèrent proches des idées "de droite", et 35% des idées "de gauche".

Ils sont en revanche 45% à se déclarer proches des idées "progressistes", et 50% proches des idées "pro-européennes", deux valeurs essentielles dans le positionnement d’Emmanuel Macron tout au long de cette campagne.

Pour 66%, le clivage gauche-droite n’est plus pertinent et doit être dépassé, un sentiment partagé par 83% des électeurs d’Emmanuel Macron, et 70% des électeurs de Marine Le Pen.

Les valeurs patriotiques (52%) sont aussi fortes dans l’électorat, à l'inverse des idées "nationalistes" (28%).

Marine Le Pen voit dans le scrutin une opposition des "patriotes" contre les "mondialistes" et Emmanuel Macron une opposition des "patriotes" contre les "nationalistes" représentés selon lui par la candidate du FN.

Si beaucoup parient aujourd'hui sur une large victoire du leader d'En Marche !, seuls 55% des Français estiment que le second tour "est joué d’avance".

Ce sondage a été réalisé du dimanche 23 au lundi 24 avril auprès d'un échantillon de 1.961 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages