Les poumons de cette fan des One Direction ont mal supporté ses hurlements en concert

Yves Souben
Une jeune américaine hurle lors d'un concert des One Direction, ses poumons s'affaissent (Niall Horan (à gauche) and Liam Payne du groupe

SANTÉ - Les One Direction peuvent avoir un effet néfaste sur votre santé. C'est en tout cas ce que semble suggérer l'histoire d'une fan du boys band britannique. L'Américaine anonyme, qui avait alors 16 ans, s'est lassée emportée par la passion lors d'un concert du groupe, il y a maintenant quelques années.

Elle a tellement crié que ses poumons se sont affaissés, comme le relayait le site Live Science ce mercredi 11 octobre. Son cas est tellement rare qu'il a même fait l'objet d'une étude de cas scientifique, publiée ce 4 octobre dans The Journal of Emergency Medecine.

Le lendemain du concert, a-t-elle expliqué à ses médecins, cette jeune américaine restait essoufflée. Un essoufflement qui perdurait encore le surlendemain. Elle s'est alors décidée à se rendre aux urgences du centre hospitalier universitaire de Dallas, au Texas.

Comme s'ils écrasaient du riz soufflé

Auteur de l'étude de cas, le docteur Mack Slaughter Jr. raconte que son souffle paraissait normal, même si elle respirait rapidement. Celui qui était interne au moment des faits poursuit néanmoins. En pressant leurs mains autour du cou et du thorax de la fille, les médecins notent un bruit étrange. Comme s'ils écrasaient entre leurs doigts du riz soufflé, décrit-il au site Live Science.

Pour les praticiens, c'était le signe d'un affaissement des poumons -en termes médicaux, un pneumothorax. Autrement dit, de l'air s'était enfuit de ses poumons par un trou ou une déchirure pour se réfugier dans sa poitrine.

Si la description peut paraître grave, le cas de l'adolescente n'était pas préoccupant, rassure le médecin.

Après une radio des poumons, l'équipe médicale lui a ainsi diagnostiqué un pneumothorax, c'est-à-dire la présence d'air entre les poumons et la cage thoracique. Puis un pneumomediastinum -de l'air dans l'espace qui sépare les deux poumons. Et enfin un pneumoretropharyngeum: de l'air à l'arrière de la gorge, cette fois.

Il est possible que les cris aient ouvert un trou dans sa...Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages