Poumons : à part le tabac, quels sont leurs principaux ennemis ?

![CDATA[Shutterstock / Helena Nechaeva]]

Chaque jour, nous consommons 200 à 600 litres d'oxygène (selon notre morphologie) sans faire d'effort particulier, grâce à nos poumons qui assurent les échanges gazeux entre l'air et le sang et participent à la distribution de l'oxygène dans tout notre organisme. À l'inspiration, l'air composé d'azote, d'oxygène et d'un peu de dioxyde de carbone entre par le nez ou/ et la bouche, gagne les bronches, les bronchioles et, à leur extrémité, les alvéoles.

À l'expiration, le dioxyde de carbone, dont se sont débarrassées les cellules puis l'hémoglobine, fait le chemin inverse. Parfois, respirer devient plus difficile. C'est le cas lorsque nos poumons sont infectés par exemple, que nos besoins en oxygène sont plus importants (lors d'un effort ou en altitude) ou encore que notre organisme ne parvient pas apporter la quantité d'oxygène dont il a besoin ou à évacuer le trop-plein de dioxyde de carbone.

Quels sont les symptômes à surveiller ?

La grande majorité des affections du système respiratoire se traduit par un essoufflement et/ou une toux et/ou un sifflement, voire des expectorations (crachats). "Si ces signes surviennent brutalement ou persistent plus de trois semaines et en cas de gêne respiratoire, il est important de consulter pour en identifier la cause" insiste la Pre Chantal Raherison-Semjen, pneumologue.

Infection, allergie, asthme, bronchite, bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)... Seul le médecin pourra poser un diagnostic précis après (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Dentisterie holistique : comment ça se pratique ? Quels bienfaits ?
Que sait-on de la pneumonie découverte en Argentine ?
CHIFFRES COVID. Ce vendredi 2 septembre 2022 : cas, les infos en direct
Trisomie 21 : Une nouvelle thérapie permet d'améliorer les fonctions cognitives
Sirop contre la toux : le Biocalyptol à l'origine d'allergies au curare