Du poulet à la poire, ces aliments sublimés par la cuisson vapeur

·1 min de lecture

La cuisson vapeur est majoritairement perçue comme un moyen de réaliser une cuisine équilibrée. Si ce n'est pas faux, il faut aussi la percevoir comme un mode de cuisson à part entière qui permet de sublimer certains arômes au même titre qu'une cuisson à l'étouffée ou poêlée. Une idée savamment défendue par Yves Camdeborde dans l'émission La Table des bons vivants, avec Laurent Mariotte. 

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici 

Art gastronomique 

"La cuisson vapeur permet de conserver tous les minéraux et toutes les vitamines des produits que l'on cuit", reconnaît Yves Camdeborde. "Mais pas seulement. C'est une façon de sublimer et de cuire simplement certains mets comme la viande ou les fruits."

Des aliments que l'on imagine plus souvent à la poêle ou au four. "On doit cette technique au chef gastronomique, star des années 1980, Jacques Manière. Son plat signature ? Un foie de veau épais, cuit à la vapeur, clouté avec de la truffe… Je peux vous assurer, c'est une petite merveille !" De quoi donner envie aux plus sceptiques de tester la recette. 

Découvrez notre newsletter gastronomie

Recevez tous les dimanches à 10h notre newsletter "A table !" pour exceller derrière les fourneaux avec les recettes, conseils et trucs & astuces de Laurent Mariotte, ses chroniqueurs et ses invités.

Abonnez-vous ici

Poulet, œuf, poire… 

Plus modestement dans notre cuisine de tous les jours, on peut commencer par une cuisse de poulet ou une cuisse de pintade à...


Lire la suite sur Europe1