Le Poulain (TF1 Séries Films) : Alexandra Lamy prend le pouvoir

Le pitch du Poulain

Arnaud Jaurès, 25 ans, novice en politique, intègre par un concours de circonstances l’équipe de campagne d’un candidat à l’élection présidentielle. Il devient l’assistant de Agnès Karadzic, directrice de la communication, une femme de pouvoir et d’expérience qui l’attire et le fascine. Sans l’épargner, elle l’initie aux tactiques de campagne, et à ses côtés il observe les coups de théâtre et les rivalités au sein de l’équipe, abandonnant peu à peu sa naïveté pour gravir les échelons, jusqu’à un poste très stratégique.

Lumière sur Alexandra Lamy

Habituée aux rôles de bonne copine, Alexandra Lamy rêvait d’interpréter une méchante. C’est chose faite. Dans le premier film de l’auteur de BD Mathieu Sapin, l’actrice incarne Agnès Karadzic, l’impitoyable directrice de communication d’un candidat à la présidentielle. « J’avais déjà joué des “méchantes” au Conservatoire de Nîmes, à commencer par la marquise de Merteuil dans Les Liaisons dangereuses, de Choderlos de Laclos. Interpréter à nouveau ce genre de personnage détestable me plaisait. » Cette ambitieuse de haute volée est l’atout majeur d’une comédie mordante sur les coulisses d’une campagne imaginaire, néanmoins constamment crédible. « Mon film va au plus près de la vérité, je l’ai nourri d’anecdotes directement puisées à la source », précise le réalisateur, qui avait suivi pour le quotidien Libération le candidat François Hollande, d’octobre 2011 à mai 2012, jusqu’à l’Élysée, et en avait tiré l’album Campagne présidentielle.

À lire également

"Ça crée parfois une distance" : Alexandra Lamy déplore l'absence de représentation masculine pour la parole des femmes contre les violences (VIDEO)

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi