Pots-de-vin contre inscription à la fac : l'actrice Lori Loughlin visée par une nouvelle accusation

franceinfo Culture avec agences

Ce nouveau chef d'accusation contre l'actrice américaine pourrait lui valoir une peine de prison encore plus lourde dans l'affaire de corruption impliquant des parents aisés désireux de faciliter l'entrée de leurs enfants dans des universités prestigieuses.

Comme neuf autres parents inculpés dans ce scandale, Lori Loughlin et son mari sont désormais accusés d'association de malfaiteurs pour corruption de programmes fédéraux, un chef qui s'ajoute à ceux de blanchiment et d'association de malfaiteurs en vue de transférer frauduleusement des fonds, a indiqué le bureau du procureur fédéral de Boston.

Vedette de la série "La fête à la maison"

L'actrice devenue célèbre pour son rôle dans la série "La fête à la maison" et son mari Mossimo Giannulli sont accusés d'avoir déboursé quelque 500.000 dollars en 2016 et 2017 afin que leurs deux filles puissent entrer à l'université de Californie du Sud (USC).

La comédienne de 55 ans était déjà théoriquement passible de 40 ans de prison. Avec ce nouveau chef, elle s'expose à cinq ans supplémentaires. Jusqu'ici, contrairement à Felicity Huffman, autre actrice inculpée dans ce dossier, Lori Loughlin a plaidé non coupable.

Avec ce nouveau chef d'inculpation, le (...)



Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi