Pots de départ, embrassades, "ambiance de fin de colo"… On a suivi les dernières heures des députés au Parlement européen

Noémie Bonnin
Les eurodéputés se sont tous retrouvés à Strasbourg pour la dernière fois, avant le scrutin européen prévu en France le 26 mai prochain.

Ce sont de petits signes. Discrets, modestes, mais qui montrent que le mandat des eurodéputés actuels touche à sa fin. La dernière séance plénière au Parlement de Strasbourg s’est tenue du 16 au 18 avril, avant les élections européennes de fin mai. Des applaudissements après un dernier discours dans l’hémicycle ici, un pot de départ là-bas. "L’ambiance est forcément particulière", confie Françoise Grossetête, députée européenne depuis 1994. "Tout à l’heure, Jean-Claude Juncker m’a embrassée chaleureusement dans l’hémicycle, en me disant 'on va te regretter tu vas nous manquer', c’est gentil, chaleureux. Et il y a plusieurs commissaires qui sont venus se faire prendre en photo avec moi. Donc tout ceci permet d’avoir des très bons souvenirs de cette dernière semaine passée à Strasbourg."

Les élus terminent consciencieusement leur travail, des votes sur de gros dossiers étaient prévus jusqu’à la dernière heure. "Nous nous dépêchons de voter un maximum de textes avant la longue pause qui suivra les élections européennes", lâche Alain Lamassoure. Lui aussi a de la bouteille : "Quand je suis entré au Parlement européen pour la première fois, c’était en 1989, c’était encore la guerre froide." Comme d’autres élus, il profite de cette dernière séance pour faire venir ses proches. Pour leur montrer, leur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi