Possibles liens entre le vaccin Johnson&Johnson et des cas de thrombose

·1 min de lecture

L'Agence Européenne des médicaments a annoncé, ce vendredi 9 avril, lancer une étude sur les liens éventuels entre quatre cas de thrombose, dont un mortel, et le vaccin anti-Covid Johnson&Johnson.

Après AstraZeneca, Johnson&Johnson ? Ce vendredi 9 avril, l'Agence Européenne des Médicaments (AME) a lancé une étude sur le vaccin américain unidose. La commission pour la sûreté va tenter d'" évaluer des informations sur des incidents thrombo-emboliques " qui ont touché des personnes vaccinées.Trois cas ont été observés aux États-Unis après l'autorisation du vaccin tandis qu'un quatrième a été recensé lors d'une phase de test dans un pays non précisé. " L'un d'entre eux a été mortel ", a ajouté l'EMA. " Au sein de l'Union Européenne, le produit a été autorisé sans avoir été utilisé pour le moment. Les pays membres devraient commencer à l'administrer en ce mois d'avril.AstraZeneca dans la tourmenteCette information tombe quelques jours après qu'un responsable de l'EMA ait confirmé à demi-mot un lien entre le vaccin AstraZeneca et des cas de thrombose. " Parmi les personnes vaccinées, il y a un nombre de cas de thromboses cérébrales chez les personnes jeunes supérieur à ce à quoi nous nous attendrions " expliquait Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l’EMA au quotidien italien Il Messaggero.Le 18 mars 2021, l'AME avait réaffirmé que le bénéfice du vaccin était toujours supérieur aux risques. Même son de cloche pour l'OMS qui évoque une balance...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Johnson, Trump, Netanyahou : grâce à la vaccination, la revanche des réprouvés populistes"

Benjamin Olivennes : "Un retour du courant réaliste est possible dans le Paris des années 2020"

Quinze millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson gâchées : "Cela va s'ajouter à la défiance ambiante"

Le vaccin Johnson & Johnson autorisé par l'Union Européenne

Vaccin unidose, efficace contre les variants : Johnson & Johnson, nouvelle coqueluche des États ?