Portugal : Lisbonne se déconfine lentement mais sûrement

Lisbonne, les bords du Tage, une soirée ensoleillée. Aux arènes de Lisbonne, pour la première fois depuis trois mois, le public va pouvoir assister à un spectacle, presque comme avant. À l’intérieur, on compte 2 200 personnes. Inimaginable en France. Le producteur est ravi et pas du tout inquiet des risques sanitaires. Un hôte de marque est venu saluer ce premier rassemblement post-Covid-19 : la président de la République en personne, Marcelo Rebelo De Sousa. Cette soirée est un premier test. Sur scène, Bruno Nogueira, un humoriste très apprécié des Portugais. Manifestement, pendant ces deux heures, les semaines de confinement se sont évanouies. Encore des centaines de cas Depuis le 18 mai, les Portugais peuvent se rendre dans les bars et restaurants. Mais la crainte ne s’efface pas en une journée. Certains établissements tournent au ralenti. Le soir venu, beaucoup préfèrent encore rester devant leur télévision. Le Portugal commence à retrouver le goût de la liberté. Une avancée prudente, car le virus circule toujours. On a décompté plusieurs centaines de cas dans les banlieues déshéritées de Lisbonne ces derniers jours. Le temps de l’insouciance est encore prématuré.