Le Portugal confine de nouveau la majeure partie du pays

·1 min de lecture
LE PORTUGAL CONFINE DE NOUVEAU LA MAJEURE PARTIE DU PAYS
LE PORTUGAL CONFINE DE NOUVEAU LA MAJEURE PARTIE DU PAYS

LISBONNE (Reuters) - Le gouvernement portugais a annoncé samedi de nouvelles mesures de confinement dans la majeure partie du pays à partir de mercredi, 4 novembre, et pour au moins deux semaines.

Dans les 121 municipalités concernées, qui incluent Lisbonne et Porto, les habitants ne pourront plus sortir de chez eux que pour aller travailler, se rendre dans un établissement scolaire ou faire des achats essentiels.

Les entreprises, elles, ont pour instruction de passer en télétravail.

Les zones concernées regroupent environ 70% de la population portugaise, qui avoisine 10 millions de personnes. Il s'agit des municipalités dans lesquelles plus de 240 nouveaux cas d'infection pour 100.000 habitants ont été enregistrés au cours des 14 derniers jours.

Le Portugal affiche pour l'instant un bilan épidémique relativement bas avec 141.279 cas et 2.507 morts mais les nouveaux cas à l'échelle nationale ont atteint vendredi un niveau sans précédent à 4.656, avant de revenir à 4.007 samedi.

La hausse du nombre d'hospitalisations a en outre augmenté sans discontinuer ces deux dernières semaines et 286 personnes sont actuellement en soins intensifs, pour une capacité totale d'accueil dédiée au COVID-19 de 800 lits.

"Si rien n'est fait, l'augmentation des infections nous conduira inévitablement à une situation d'échec de notre système de santé", a dit le Premier ministre, Antonio Costa, lors d'une conférence de presse.

Ces mesures seront réexaminées tous les 15 jours, a-t-il précisé.

Les déplacements d'une commune à l'autre étaient interdits depuis vendredi et jusqu'à mardi afin de tenter de réduire la propagation du coronavirus pendant la période de la Toussaint.

(Andrei Khalip, version française Marc Angrand)