Portugal: le chanteur Carlos do Carmo «la voix de Lisbonne» est mort

·1 min de lecture

Carlos do Carmo, grand fadiste portugais, qui était surnommé «la voix de Lisbonne», est décédé. Il laisse derrière lui une carrière de plus de 50 ans. Sa disparition provoque beaucoup d'émotion au Portugal

Avec notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy

La voix de Lisbonne n’est plus. Et l’émotion s’est emparée de tout le Portugal. La disparition de Carlos do Carmo à l’âge de 81 ans bouleverse, au-delà des amateurs de fado. Le chanteur était aussi adulé qu'Amália Rodrigues. Et même s’il était peut-être un peu moins connu sur la scène internationale que la diva, Carlos do Carmo s’était produit sur d’innombrables scènes dans le monde.

Jour de deuil national au Portugal

Orfèvre du fado, il en aimait tout autant les versions populaires que les interprétations poétiques. La scène musicale ne s’y est pas trompée, les hommages venant de tous les genres et style musicaux. Carlos do Carmo avait su se faire un nom dès le début de sa carrière dans les années 1960. Mais c’est sans nul doute son disque Um Homem Na Cidade (Un homme dans la ville, en français) en 1977 qui avait imposé son style inimitable.

Interprète remarquable, Carlos do Carmo cultivait la nonchalance et l’humour, une élégance artistique et humaine qui le faisait apprécier de tous. Le fadiste avait reçu le Grammy Award Latino pour sa carrière en 2014, la grande médaille Vermeil de la ville de Paris, et fait officier de l’ordre du mérite de son pays. Lisbonne, qui lui doit tant, a décrété un jour de deuil en sa mémoire.

►À lire aussi : RFI Musique - Portugal: le fado, une passion contemporaine