Un portrait officiel du roi Charles III dévoilé

Le roi Charles III (d) dévoile son premier portrait officiel depuis son couronnement, peint par l'artiste britannique Jonathan Yeo, le 14 mai 2024 au palais de Buckingham, à Londres (Aaron Chown)
Le roi Charles III (d) dévoile son premier portrait officiel depuis son couronnement, peint par l'artiste britannique Jonathan Yeo, le 14 mai 2024 au palais de Buckingham, à Londres (Aaron Chown)

Un fond rouge débordant sur la silhouette du roi en uniforme: le palais de Buckingham a dévoilé mardi le premier portrait officiel de Charles III depuis son couronnement, peint par le célèbre artiste britannique Jonathan Yeo.

La peinture montre le souverain de face, vêtu de l'uniforme des Welsh Guards, régiment dont il est le colonel depuis 1975, et dont la couleur rouge sert de motif à toute la toile.

Son auteur, Jonathan Yeo est un artiste britannique reconnu pour ses nombreux portraits de personnalités, comme les anciens Premiers ministres Tony Blair et David Cameron, les acteurs et actrices Kevin Spacey, Nicole Kidman, Jude Law ou encore la militante pakistanaise Malala Yousafzai.

Il a déjà peint les portraits de plusieurs membres de la famille royale par le passé comme Camilla, avant qu'elle ne devienne reine, ou le prince Philip, l'époux de la reine Elizabeth II.

La toile, grande de 2,6 mètres sur 2 mètres environ, avait été commandée en 2020 pour commémorer le cinquantième anniversaire de l'appartenance de Charles à la Compagnie des drapiers, une des guildes commerçantes historiques de Londres.

Le roi a posé quatre fois pour le peintre, dont la dernière en novembre 2023, un peu plus d'un an après qu'il soit monté sur le trône.

A son projet initial, Jonathan Yeo a finalement ajouté un petit papillon voletant sur une épaule du souverain à la demande de ce dernier, pour illustrer "sa passion pour la nature et l'environnement", a raconté l'artiste dans son discours prononcé à l'occasion de la présentation de son oeuvre mardi au palais de Buckingham.

"Quand j'ai commencé ce projet, sa Majesté le roi était encore le prince de Galles, et comme le papillon que j'ai peint volant sur son épaule, ce portrait a évolué à mesure que la fonction de son objet a évolué dans notre vie publique", a déclaré le peintre dans un communiqué.

"Je fais de mon mieux pour capturer les expériences de vie gravées dans le visage de chaque personne. Dans ce cas, mon objectif était également de faire référence aux traditions du portrait royal mais d'une manière qui reflète une monarchie du 21e siècle et, par-dessus tout, pour communiquer la profonde humanité" du roi, a-t-il ajouté.

Le portrait sera exposé pendant plusieurs semaines dans une galerie londonienne, avant de rejoindre Drapers' Hall, le siège de la Compagnie des drapiers à Londres.

mhc/mr