Portrait. L’Espagne conquise par la poésie d’une blanchisseuse andalouse

·1 min de lecture

Entre les blouses médicales sales et les draps tachés de sang, Begoña M. Rueda narre son quotidien de blanchisseuse dans l’hôpital d’Algésiras, dans le sud de l’Espagne, dans un recueil de poèmes. Servicio de Lavandería a reçu le prestigieux prix Hiperión 2021, récompensant la jeune poésie espagnole.

La blanchisserie d’un hôpital ressemble à un vaste ballet de pyjamas, tenues d’infirmiers et blouses de chirurgiens sales, de draps souillés de sang, de sueur ou de vomi. À travers ces tissus, “on naît et on meurt, on tombe malade et on guérit, on rit et on pleure. Bref, il peut y avoir de la poésie”, suppose El País, journal le plus lu d’Espagne.

Ce quotidien hospitalier, Begoña M. Rueda, une Andalouse âgée de 29 ans, le raconte en vers dans le recueil de poèmes Servicio de Lavandería [Service de blanchisserie, en cours de publication, non traduit en français].

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles