Portrait : Catherine Leroy, photographe de guerre

Du Vietnam au Liban, les clichés de Catherine Leroy ont fait le tour du monde. En 1966, la jeune Française prend un aller simple pour Saigon (Viêtnam). Courageuse, elle est la première femme à sauter en parachute avec les marines américains. Elle intègre à ce moment-là un univers, alors, très masculin malgré son mètre 48. "Elle était romantique, prête à se sacrifier (...) Elle n'avait pas de difficultés à s'imposer en tant que femme, puisqu'elle s'imposait en tant que photographe", témoigne Patrick Chauvel, photographe de guerre qui l'a longuement côtoyé. Reconnue par ses pairs "Elle a fait cette colline 881, où les Américains se sont battus au corps-à-corps comme à la guerre de 14. À la baïonnette. Elle est montée avec eux. Là, elle ne pouvait pas tricher", rapporte admiratif Raymond Depardon, autre grand photographe. Après le Viêtnam, Catherine Leroy rejoint Beyrouth (Liban) pour suivre la guerre civile. La photographe mitraille à sa manière. Elle recevra pour ce travail, la médaille d'or Robert Capa.www.dotationcatherineleroy.org