Portrait : Amelia Earhart, une pilote entrée dans la légende

Amelia Earhart a été la première femme à traverser l’Atlantique par les airs en 1932. Devenue une star aux États-Unis, elle utilisera sa renommée pour promouvoir l’égalité des sexes, encourageant les femmes à prendre leur destin en main. Reçue à la Maison Blanche, elle déclare : "Je crois qu’on accorde à ma traversée une valeur qu’elle n’a pas. Je m’estimerai heureuse si mon modeste exploit peut attirer l’attention sur le fait que les femmes, elles aussi, sont capables de piloter". Une légende disparue dans le Pacifique Après des études de médecine, la jeune femme attrape le virus de l’aviation : à 24 ans, elle est la 16e femme à obtenir sa licence de pilote. Elle collectionne vite les records. Pionnière de l’aviation mais aussi de la communication, elle sait s’y prendre pour trouver les fonds et financer son projet de tour du monde par bimoteur via l’Équateur. En un mois, elle parcourt plus de 30 000 kilomètres, mais la dernière partie de son périple est risquée. Pour traverser le Pacifique, elle doit se ravitailler à Howland, une île minuscule qu’elle n’atteindra jamais. Le mystère de sa disparition reste toujours entier. Ce dernier voyage l’a fait entrer une fois de plus dans la légende.