Porte-conteneurs échoué dans le canal de Suez : des retards "d'une dizaine de jours" dans les importations, selon un expert maritime

franceinfo
·1 min de lecture

"Il se peut qu'on reçoive des choses un peu plus tard que prévu", craint mercredi 24 mars sur franceinfo le directeur de l'Institut supérieur d'économie maritime Paul Tourret. Un porte-conteneurs taïwanais de 400 mètres de long s'est échoué en travers du canal de Suez et bloque l'une des routes commerciales les plus fréquentées du monde. "On peut avoir une perturbation comme ça d'une dizaine de jours", selon Paul Tourret.

franceinfo : Un tel incident est-il rare ?

Paul Tourret : En tout cas, à l'âge de la globalisation, c'est-à-dire depuis 2002 et ce commerce maritime à la taille XXL, c'est la première fois. Forcément, les conséquences sont à l'échelle de cette nouvelle économie mondiale et maritime. Près de 19 000 navires ont emprunté le canal l'année dernière. Pour nous, Européens, qui ne dépendons que de 10 à 15 % du pétrole du Moyen-Orient, les conséquences sur les volumes de pétrole ne devraient pas être importantes sauf qu'il y a une très forte sensibilité sur les prix à cause du côté très spéculatif dans le pétrole.

C'est quelque chose qui va toucher le monde entier ?

Ca concerne essentiellement nos importations européennes depuis l'Asie qui, en général, sont des processus assez lent par rapport au Transpacifique. Il se peut qu'on reçoive des choses un peu plus tard que prévu et que les exportations européennes traînent un peu.

"Le canal de Suez apporte tout ce qui est made in China."

Paul Tourret, directeur de l'Institut supérieur d'économie maritime

à franceinfo

On (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi