"Et si on portait plainte contre les religieux qui disent aux femmes comment s’habiller ?"

·1 min de lecture

En Belgique, une élue écolo a pris la défense d'une femme discriminée en raison de son voile en estimant qu'il s'agissait du droit des femmes à s'habiller comme elles l'entendent. Notre chroniqueuse lance donc un appel à Dieu lui-même et aux religieux : les femmes ne sont pas de petites choses fragiles qu’il faut protéger en leur faisant porter des vêtements pudiques.

La société de transports en commun bruxelloise, la STIB, se rend coupable de discrimination. C’est en tout cas en ce sens qu’a statué le 3 mai dernier le tribunal du travail, en considérant que Madame T. , musulmane et voilée, avait été doublement discriminée par la STIB : directement, sur base de ses convictions religieuses, et indirectement, sur base de son genre. Une analyse partagée d’ailleurs par la Ligue des droits humains et Unia, le Centre interfédéral pour l’égalité des chances. En cause, le " foulard " porté par Madame T., qui aurait entraîné le refus par la STIB de l’embaucher.Et il n’a pas fallu longtemps pour que la coprésidente d’Ecolo, Rajae Maouane, enfonce le clou, exigeant que ce jugement fasse jurisprudence : " C’est dans notre programme, il est clair, a-t-elle déclaré. Ecolo est favorable à ce qu’on autorise le voile dans l’administration, sauf pour les fonctions d’autorité. La question, ici c’est une question de droits des femmes, de droit à disposer de son corps, de pouvoir s’habiller comme on l’entend. "Mais qui dit aux femmes comment s'habiller ?Et là, tout à coup, j’ai vu la...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Jérusalem-Est : au moins 20 citoyens palestiniens tués, dont neuf enfants

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles