Port-Soudan, l'avant-poste militaire de la Russie en Afrique

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
La base soudanaise offrira un emplacement supplémentaire précieux pour les navires de guerre de la marine russe pour s'arrêter et se ravitailler, ainsi que pour effectuer la maintenance.
La base soudanaise offrira un emplacement supplémentaire précieux pour les navires de guerre de la marine russe pour s'arrêter et se ravitailler, ainsi que pour effectuer la maintenance.

L'affaire a été rondement menée, avant d'être officiellement confirmée. La Russie prévoit la création au Soudan d'une base navale sur la mer Rouge pour le ravitaillement de sa flotte, selon un projet d'accord avec ce pays de la corne de l'Afrique présenté par le Premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine, et approuvé par le président Vladimir Poutine. Une première pour Moscou sur le continent africain depuis la chute de l'Union soviétique. Auparavant, la Russie possédait une installation en Somalie. Depuis, le pays a développé dix autres bases militaires à l'étranger, notamment dans les pays de l'ex-URSS et en Syrie.

Mais pour les experts, cet ancrage africain par la Russie vise surtout à protéger ses intérêts en tant que producteurs d'hydrocarbures. Cette base permettrait alors de contrôler cet important marché ? menacé par la piraterie ? et situé sur l'une des routes les plus sensibles du commerce mondial, car près de 10 % des marchandises du monde entier passent par elle.

L'ouverture du centre soudanais montre que « la Russie est de retour dans l'océan mondial », a écrit le chroniqueur spécialiste des sujets de défense Dmitri Litovkin, dans un texte publié par l'agence de presse d'État russe Tass. « Les marins des flottes du Nord et de la Baltique n'auront pas à faire des transitions épuisantes pour passer plusieurs mois dans l'océan Indien », écrit-il.

Lire aussi Afrique-Russie : Poutine veut « doubler les échanges commerciaux dans les cinq ans »

Des inst [...] Lire la suite