Port du burkini : Rennes, la seule ville qui autorise le maillot couvrant

Le port du burkini va-t-il être autorisé au sein des piscines de la ville de Grenoble ? Le conseil municipal doit se prononcer ce lundi. De quoi relancer la polémique. En France, une seule ville autorise le port de ce maillot couvrant, il s'agit de Rennes. Depuis juin 2018, il est autorisé de se baigner en burkini dans les quatre piscines.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Qu'en pensent les habitants de la ville bretonne ? "Ca ne dérange absolument pas de voir des personnes en burkini dans les piscines municipales", confie une femme au micro d'Europe 1. Un autre nageur estime que "chacun fait ce qu'il veut". "Ca dérange personne. Moi, personnellement, ça ne me choque pas." Pour Léna, l'autorisation du port du burkini est une bonne chose pour les femmes. "Au contraire, il vaut mieux qu'elle vienne à la piscine plutôt que de se priver de piscine."

La crainte de tensions

Du côté des associations, on se veut plus prudent, redoutant l'émergence de tensions. Le président de l'Association Solidaire Réflexions Actions Citoyennes de Rennes : "Ce dont j'ai peur, c'est que les femmes qui portent le burkini et qui voient une arabe en deux-pièces lui disent qu'elle est une moins-que-rien. Il n'est pas dit dans l'islam qu'il faut mettre le burkini."

>> LIRE AUSSI - «Une rupture du vivre ensemble» : l'opposition grenobloise vent debout contre le port du burkini

Il conclut : "Je pense que ça ne va pas avec la laïcité et que ce n'est pas une bonne idée."

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles