Porsche réfléchit sérieusement à la faisabilité d'un 718 Cayman GT4 RS

feedback@motor1.com (Yann Lethuillier)
Porsche 718 Cayman GT4

Le responsable des sportives chez Porsche, Frank Steffen-Walliser, semble plutôt optimiste à ce sujet.

Quelques semaines après la révélation de la Porsche 718 Cayman GT4 et du Boxster Spyder, les premières rumeurs concernant une hypothétique version GT4 RS ont fait immédiatement surface. Logique nous direz-vous, d'autant plus que Porsche n'a jamais proposé une telle version sur sa petite sportive. Avec cette nouvelle génération de Cayman, tout pourrait changer. En effet, à l'occasion d'une interview accordée à nos confrères de chez Autocar, Frank Steffen-Walliser, le responsable des voitures de sport chez Porsche, s'est montré plutôt enthousiaste à l'idée de proposer une telle voiture.

"Tout le monde demande une version RS du GT4", a déclaré Frank Steffen-Walliser. "Puis-je imaginer une GT4 RS ? Bien sûr que je peux. Cela ne veut pas dire que nous allons prendre une décision immédiate à ce sujet, car c'est avant tout un défi. Est-ce que je voudrais une telle voiture ? Oui assurément ! Est-ce que je voudrais également plus de chevaux sous le capot ? Oui. Mais nous devons placer nos ressources là où se trouve le marché − cela va bien évidemment nous coûter de l'argent", précise-t-il. Une GT4 RS viendrait évidemment se rapprocher des 911 GT3 en matière de performances, c'est d'ailleurs peut-être pour ça que Porsche n'a jamais vraiment été convaincu à l'idée de développer un tel modèle.

Un flat-six étendu à d'autres déclinaisons ?

Mais le 718 Cayman GT4 est une voiture qui embarque un nouveau moteur, à savoir un flat-six 4,0 litres atmosphérique dérivé du flat-six 3,0 litres bi-turbo de la nouvelle 911. Le réalésage du moteur a évidemment demandé un investissement à la base, et comme tout investissement, Porsche souhaite un retour sur celui-ci. La marque a même lancé un processus de réflexion concernant l'introduction d'un flat-six au sein de versions plus traditionnelles des 718 Cayman et Boxster. Frank Steffen-Walliser a lui-même reconnu que le quatre cylindres ne rencontre pas vraiment le succès escompté sur certains marchés, notamment aux États-Unis : "Les clients américains ne demandent pas de quatre cylindres, mais un 4,0 litres", a-t-il déclaré.

L'électrique comme prochaine étape ?

À court terme, la gamme 718 continuera de se développer autour de plusieurs motorisations, thermiques évidemment, mais la prochaine génération devrait prendre un virage à 180 degrés. Porsche songe très sérieusement à électrifier ses plus petites sportives, même si nous pensons que la décision est d'ores et déjà prise. Pour aller de pair avec les objectifs de 2025, à savoir 50 % de modèles vendus électriques ou électrifiés, Porsche devra inévitablement étoffer sa gamme. Frank Steffen-Walliser s'est voulu toutefois rassurant au sujet du Cayman et du Boxster s'ils devaient passer au tout électrique à l'avenir : "La priorité numéro un, c'est de garder le caractère de la voiture − ne pas fabriquer une grosse voiture, ne pas la rendre lourde... Mais c'est très compliqué. Et comme il s'agit d'une voiture à volume relativement faible, nous ne pourrons peut-être pas créer une plate-forme spécialement dédiée".

À lire aussi

'