Quand la pornographie atteint un mur

(Ohlà, camarades, ceci est l'épisode 2 d'une série sur la post-pornographie... suite à une conférence que j'ai donnée à Bruxelles. On continue le tour des basiques.)

Qu'est-ce que la pornographie ? Répondre à l'éternelle interrogation érotisme vs. pornographie – ou même considérer que cette question a la moindre pertinence – prendrait soixante-douze heures et une armée de juristes, artistes, philosophes, évitons le débat d’experts et restons-en donc au cliché le plus éculé (mais pas forcément hors de propos) : la pornographie est un support à vocation masturbatoire. Ça, c’est de la théorie. Parce que bien sûr, il y a plein de supports masturbatoires - ça pourrait inclure les rêveries érotiques, une paire de talons-aiguille ou des bouquins olé-olé.

En vrai, l’immense majorité de ce qu’on qualifie de « porno » est composé de séquences courtes, accessibles sur Internet, explicites, réalisées plutôt par des hommes, pour des hommes, plutôt hétéros.

Comme on continue à produire toujours plus de pornographie, et que l’ancienne pornographie reste accessible, on a de plu ...

Lire la suite sur www.gqmagazine.frLes hackers Français du clip Despacito arrêtés
Les propos de Franz Olivier Giesbert sur les victimes de Weinstein ne passent pas
L'étonnant projet d'Harvey Weinstein
Manger des fruits de mer est-il bon pour le sexe ?
Des infos sur la saison 3 de 13 Reasons Why