Population mondiale : combien d'humains la Terre peut-elle supporter ?

Pour passer de 500 millions à 1 milliard d’habitants sur Terre, il aura fallu à l’humanité quelque 300 ans. Pour doubler encore sa population ensuite, seulement 127 ans ont été nécessaires. En 1927, il y avait en effet 2 milliards de personnes sur notre Planète. Et il n’aura fallu ensuite que 47 ans pour que le nombre d’habitants sur Terre soit encore doublé. En 1974, nous étions 4 millions d’êtres humains. Une croissance « exponentielle ».

Celle-ci semble toutefois quelque peu marquer le pas. Nous étions 7.900.000 en juin 2022. Et la population mondiale ne devrait pas atteindre les 8 milliards avant 2023. Il aura donc fallu cette fois au moins 49 ans pour multiplier encore par deux le nombre d’habitants sur Terre. Les projections annoncent même que le chiffre devrait se stabiliser autour de 10 à 12 milliards d’ici 2100. Voire redescendre jusqu’à 7 milliards.

Jusqu’où va grimper la population mondiale ?

En effet, dans un environnement aux ressources illimitées, la population continuerait de croître à l’infini. Mais ce n’est pas le cas de notre Terre. L’humanité devrait donc bientôt être rattrapée par une certaine réalité biologique. Une sorte de limite à la population mondiale imposée par les ressources de notre Planète. Une croissance démographique qui s’arrête lorsque les morts prématurées par famine ou par maladie – le résultat de la surconsommation et de la pollution des ressources – viennent à équilibrer la natalité.

La population mondiale a commencé à croître très rapidement il y a environ 4.000 ans et a explosé au cours des 1.000 dernières années. © PNUE-GRID Sioux Falls ; US Census Bureau 2011
La population mondiale a commencé à croître très rapidement il y a environ 4.000 ans et a explosé au cours des 1.000 dernières années. © PNUE-GRID Sioux Falls ; US Census Bureau 2011

Une limite imposée par la surface cultivable

À en croire l’Institut Worldwatch (États-Unis), notre Planète disposerait d’environ 1,9 hectare de terre à offrir à chacun de ses habitants pour qu’il se nourrisse, qu’il s’habille, qu’il se loge et se chauffe et qu’il élimine ses déchets. L’ennui, c’est qu’aujourd’hui, la moyenne de la surface utilisée par habitant est plutôt...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles