La popularité de Macron s'envole chez les électeurs de droite [SONDAGE YOUGOV]

Astrid de Villaines
Image d'illustration. Emmanuel Macron et Edouard Philippe, le 8 mai 2019.

OPINION - Si Emmanuel Macron voulait encore une fois s’adresser à sa droite, c’est plus que réussi. Notre sondage Yougov réalisé les 2 et 3 décembre sur un échantillon représentatif de 1037 Français est formel: le chef de l’État prend 18 points dans l’électorat LR et 12 points dans l’électorat d’extrême droite. 

Grâce à cette poussée, Emmanuel Macron et Édouard Philippe arrivent tous deux à 29% d’opinions favorables, soit deux points de plus que lors de notre dernier baromètre publié il y a un mois.

Emmanuel Macron passe ainsi de 27% de jugements de son action “favorables” au mois de novembre à 29% en ce début décembre. 63% des Français portent toujours un avis “défavorable” à l’action du chef de l’État, mais ils étaient 65% il y a un mois.

Le président de la République consolide ses bases au sein de son électorat puisqu’ils sont 92% d’électeurs proches de LREM à juger “favorablement” son action, contre 89% le mois dernier. Gros score également au sein des électeurs LR qui sont 45% à le soutenir, contre 27% le mois dernier, soit 18 points en plus en un mois.

12 points en plus dans l’électorat d’extrême droite

Chez l’électorat d’extrême droite, la hausse de popularité est aussi notable: le chef de l’État prend 12 points et atteint 15% d’opinion favorable au sein de cette frange de la population contre 3% le mois dernier.

Un bond qui peut s’expliquer par les positions droitières du chef de l’État, notamment avec sa réforme des retraites, dont les contours ont longtemps été proposés par des candidats de droite, ou peut-être son interview à Valeurs Actuelles accordée à la fin du mois d’octobre, après la publication de notre dernier baromètre.

 

Courbe de popularité du couple exécutif, décembre 2019. Yougov pour

12 points en moins dans l’électorat Insoumis

Preuve de la crispation du débat, notamment sur la réforme des retraites, (notre sondage a été réalisé avant la mobilisation du 5 décembre, NDLR) l’électorat Insoumis est encore plus en colère que le mois dernier envers le chef de l’État puisqu’ils sont 99% à juger défavorablement son...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post