Popularité : Macron et Philippe en forte hausse en pleine crise sanitaire, selon un sondage

Le Premier ministre Edouard Philippe et le président Emmanuel Macron, à l'Elysée le 19 mars 2020

Paris (AFP) - La popularité d'Emmanuel Macron ("14) et d'Edouard Philippe ("13) est en forte hausse, en pleine crise du coronavirus, selon un sondage Ipsos publié mercredi.

Avec 44% de jugements positifs sur son action, le chef de l'Etat retrouve un niveau de satisfaction qu'il n'avait plus atteint depuis le tout début de son quinquennat, en juillet 2017. Une courte majorité (51%, -12 points en un mois) jugent toujours défavorablement son action, selon cette enquête menée pour Le Point.

La cote d'Edouard Philippe bondit parallèlement avec 42% ("13) d'opinions positives sur son action, contre 52% (-11) d'avis contraire. Le Premier ministre atteint pour sa part son meilleur niveau depuis son entrée en fonction.

Deux types d'enquêtes cohabitent actuellement, les baromètres habituels sur l'action globale de l'exécutif d'une part et des sondages ciblés sur la confiance des Français dans sa capacité à gérer la crise du coronavirus. Ces derniers montrent que la confiance des Français dans l'exécutif pour faire face à l'épidémie baisse au contraire fortement depuis plusieurs jours.

Selon Ipsos, la hausse de la popularité d'Emmanuel Macron exprime "le ralliement des Français derrière l'exécutif" en période de crise. Elle est comparable à celle de François Hollande après les attentats de 2015 ("17 à 20 points) et de Jacques Chirac ("15) après ceux du 11 septembre 2011.

Parmi les autres personnalités politiques, plusieurs ministres très exposés sont en forte hausse: Jean-Yves Le Drian (38%, "8), Bruno Le Maire (35%, "12), Jean-Michel Blanquer (29%, "12) ou Christophe Castaner (29%, +10). Le ministre de la Santé Olivier Véran obtient 32% d'opinion favorables.

Enquête réalisée en ligne les 20 et 21 mars auprès de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

dch/npk/map