La popularité de Macron perd trois après l'extension du pass sanitaire - EXCLUSIF

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Emmanuel Macron (Photo: @InstagramEmmanuelMacron)
Emmanuel Macron (Photo: @InstagramEmmanuelMacron)

POLITIQUE - Le tee-shirt n’a pas fonctionné. Mais était-ce d’ailleurs son but? En ce début du mois d’août, la popularité du chef de l’État perd trois points et retombe à un niveau qu’il n’avait plus connu depuis le printemps 2020, en plein cœur de la crise sanitaire et au moment du premier déconfinement.

Selon notre baromètre mensuel exclusif publié ce 13 août en partenariat avec YouGov, Emmanuel Macron atteint 28% d’opinions favorables, contre 31% au mois de juillet. Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous, il faut remonter à avril et juin 2020 pour retrouver un niveau aussi bas.

Les mécontents vis-à-vis de l’action du président de la République sont encore plus nombreux qu’avant: 63% portent un jugement “défavorable” sur son action, contre 59% en juillet. Le chef de l’État conserve tout de même un large socle qui pourra l’aider à sa réélection. Le chiffre est impressionnant chez les sympathisants du centre puisque 89% des sondés se disent satisfaits de son action, deux points de plus qu’en juillet.

Pas d’“effet TikTok” chez les jeunes

Malgré une séquence de pédagogie sur la crise sanitaire et le vaccin à destination des jeunes sur les réseaux sociaux TikTok et Instagram, on n’observe pas “d’effet TikTok” dans cette catégorie, puisque le président perd deux points chez les jeunes de 18-34 ans. Il reste tout de même à un bon niveau dans cette partie de la population, après quatre ans d’exercice du pouvoir, avec 29% de satisfaits.

Cette enquête a été réalisée les 11 et 12 août, soit quelques jours après la mise en place du pass sanitaire, appliqué dans les lieux de la vie quotidienne depuis lundi 9 août. Le chef de l’État doit pâtir à la marge de cette mesure qui a des répercussions sur la vie quotidienne des Français et des gestionnaires des lieux concernés.

Popularité Emmanuel Macron / premier ministre
Infogram

Même si l’écrasante majorité soutient toujours la mesure, un affaissement du soutien se fait sentir pour des points particuliers, par exemple chez les enfants ou adolescents. Dans notre enquête YouGov du même mois, ils n’étaient que 35% à soutenir le fait que les élèves non vaccinés restent à la maison en cas de présence du virus à l’école, annoncé fin juillet par le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Même chose pour la nécessité du pass sanitaire en sortie scolaire qui ne convainc que 47% des sondés.

Plus sobre, Jean Castex engrange un point

Emmanuel Macron a durci le ton, mercredi, en introduction du Conseil de Défense, à propos de la pandémie est des anti-pass ou anti-vaccins qui se mobilisent chaque semaine dans les rues. Est-ce ce ton martial qui explique la hausse de quatre points chez les mécontents de son action, une simple lassitude en raison de la pandémie qui repart à la hausse dans le sud de la France et en outre-mer ou la séquence adressée aux jeunes qui n’a pas plu?

Le Premier ministre, resté plus en retrait dans la période, gagne lui un point d’opinion favorable et un parmi ceux qui ne sont pas satisfaits de son action. Une stabilité qui le place à 30% de satisfaits, soit deux points de plus que le chef de l’État. C’est la deuxième fois que le Premier ministre passe devant le président dans notre baromètre. La dernière remonte au 4 juin dernier. Jean Castex capitalisait 31% de bonnes opinions; Emmanuel Macron, 30%.

Est-ce pour enrayer une forme de grogne qui monterait dans le pays que le président de la République a décidé de ne pas faire appliquer le décret prévoyant un contrôle technique pour les deux-roues? Une source proche de l’exécutif nous assurait jeudi 12 août, au moment de cette décision, qu’en effet l’heure n’était pas à celle “d’embêter les Français”. Et les trois perdus ce mois-ci vont dans le même sens...

Enquête réalisée du 11 août au 12 août 2021 auprès de 1107 personnes représentatives de la population nationale âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. En partenariat avec:

Fermer les écoles pour freiner le Covid-19, les Français sont pour -
Fermer les écoles pour freiner le Covid-19, les Français sont pour -

À voir également sur Le HuffPost: Macron sur TikTok, ultime étape d’un gouvernement d’“influenceurs”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles