“Pooo-po-po-po-po-pooo-po”. Euro 2021 : comment l’Italie a volé son chant de stade à la Belgique

·2 min de lecture

Ce soir, à 21 heures, la Squadra Azzurra et les Diables rouges croiseront le fer dans un quart de finale qui s’annonce épique. Nul doute que les supporters vainqueurs entonneront pour célébrer leur triomphe le riff de la chanson Seven Nation Army des White Stripes, désormais devenue un classique des stades. Un chant qui puise son origine dans une rencontre italo-belge.

Une ligne de basse envoûtante, composée de quelques notes martelées qui ne quittent plus votre cervelle. La chanson Seven Nation Army, du duo rock américain The White Stripes, propose le genre de refrain qui reste comme un bruit de fond dans nos pensées pendant une journée entière.

Il n’est donc pas étonnant qu’un jour des supporters de football aient eu l’idée de transformer ce tube en chant de stade. En remplaçant les paroles anglaises par des onomatopées bien plus simples à appréhender, Seven Nation Army est devenue “pooo-po-po-po-po-pooo-po”. Un chant désormais entonné par les supporters du monde entier, mais qui a été rendu célèbre à l’origine en 2006 par les fans de l’équipe d’Italie, qui célébraient ainsi leurs victoires lors du Mondial allemand, remporté par la Squadra Azzura.

À lire aussi: Mode. Footballeurs ou candidats de “Masterchef” ? Les supporters italiens sont perplexes

De Bruges à Rome, jusqu’à Berlin

Peu de personnes se souviennent de cette histoire, mais en réalité, les supporters de l’Italie n’ont pas été les premiers fans de football à utiliser le “pooo-po-po-po-po-pooo-po”. C’est en réalité à des Belges que l’on doit cette “intuition”, comme le raconte le quotidien transalpin La Repubblica :

L’histoire débute par une nuit d’hiver, à Bruges, lorsque, le 15 février 2006, en coupe de l’UEFA, l’AS Roma rencontre le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles