Le pont pédestre suspendu le plus long du monde a ouvert au Portugal

·1 min de lecture

A 175 mètres au-dessus de la rivière Paiva, le pont pédestre suspendu le plus long du monde s'est ouvert jeudi 29 avril dans le nord du Portugal, dépassant avec ses 516 mètres le record établi en 2017 par la passerelle Charles Kuonen dans les Alpes suisses. Reliant deux escarpes granitiques situées dans la commune d'Arouca, le pont est composé par 127 plateaux grillagés avec rambardes métalliques d'une largeur de 1,20 mètre, reliés par des câbles en acier aux piliers en forme de "V" érigés de chaque côté.

"Même si la construction du pont est terminée depuis un moment, cette inauguration est importante car elle nous permet de bien reprendre notre activité touristique", a déclaré à l'AFPTV la maire d'Arouca, Margarida Belem, en saluant l'ouverture d'une "attraction fondamentale" pour la région. Cette partie des berges de la rivière Paiva disposait déjà d'un parcours de 8 kilomètres de passerelles en bois qui serpentent jusqu'au fond de la vallée.

>> A lire aussi - Le Portugal a-t-il payé pour recevoir ses prix de meilleure destination touristique ?

Avant l'inauguration officielle dimanche et l'ouverture aux touristes le lendemain, la population locale a pu découvrir en avant-première le pont baptisé "516 Arouca", en référence à sa longueur record. "Je vis ici et quand j'ai entendu parler la première fois de ce projet de pont, je n'y croyais pas vraiment. Mais aujourd'hui je suis très fier d'être là", a commenté un habitant, Marcio Soares, en décrivant "une expérience unique". "Je (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La croissance repart légèrement au premier trimestre
Gagnez gros en renégociant votre crédit immobilier, mauvaise nouvelle pour vos congés payés… Le flash éco du jour
Vaccination pour les moins de 55 ans : cacophonie au vaccinodrome du Stade de France
Le maire d'une commune de l'Oise installé en Nouvelle-Calédonie depuis quatre mois
Réouverture des commerces le 19 mai : les grands centres commerciaux seront bien concernés