Les pompiers profitent de la fête de la Sainte-Barbe pour exprimer leur mécontentement

1 / 2

Les pompiers profitent de la fête de la Sainte-Barbe pour exprimer leur mécontentement

"Nous sommes en pleine ‘guerre’ de revendications." Alors que le 4 décembre est généralement synonyme de célébration et de convivialité chez les pompiers, cette année, la fête de la Sainte-Barbe rime avec protestation. Les soldats du feu, réunis depuis lundi sur la place de la République à Paris, prévoient d’organiser un grand banquet mercredi sur cette célèbre esplanade du 11e arrondissement.

"Comme chaque année, la Sainte-Barbe a vocation à renforcer la cohésion des troupes de pompiers, donc l’ambiance restera festive mais, dans le fond, le but est bel et bien d’exprimer notre mécontentement", explique à BFMTV.com Didier Dupir, secrétaire général de la branche lyonnaise du syndicat SUD.

"En plus du repas, on fera des initiations au secourisme, on montrera aux passants comment fonctionne notre profession, quelles sont nos difficultés au quotidien… Le but est d’être au plus près de la population", poursuit-il. Par ailleurs, toutes les casernes de France sont appelées à faire retentir leurs "deux tons", la fameuse sirène des camions rouges, à 11h00 pétantes "pour exprimer notre malaise et dire qu’on soutient tous ensemble la même cause", souligne Didier Dupir, en fonction depuis 20 ans. Le service de secours sera cependant maintenu, précise-t-il, "il n’y aura pas de blocage. Ethiquement on ne peut pas faire autrement. On est là pour aider la population".

Conditions de travail délétères

De nombreuses casernes...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi