Les pompiers du Finistère obligés de se raser la barbe par mesure de sécurité

Maxime Delahousse
·1 min de lecture
(photo d'illustration) - Dominique Faget / AFP
(photo d'illustration) - Dominique Faget / AFP

Une demande "aberrante" pour certains pompiers, une question de "sécurité" pour le Service d'incendie et de secours: les hommes du feu du Finistère ne pourront plus porter la barbe lorsqu'ils seront en service.

Comme le rapportent nos confrères de Ouest-France, la direction du Sdis se défend en expliquant "qu'il s'agit d'une décision prise au niveau national."

"Pour que les masques ARI (appareils respiratoires isolants) soient bien étanches aux fumées, il faut qu'ils soient posés sur une peau rasée", explique le colonel et patron des pompiers du Finistère Sylvain Montgénie, qui rajoute que "cela vaut aussi pour les masques chirurgicaux".

"On risque nos vies et on nous embête pour ça"

Cette note envoyée à tous les professionnels et volontaires du Finistère ne rencontre pas un franc succès et risque de décourager les nombreux pompiers réfractaires à cette obligation: "On risque nos vies tous les jours et on nous embête pour ça, se désole un pompier expérimenté. Dans certains centres de secours, il n'y aura plus d'interventions, voilà ce qui va arriver."

Nicole Ziegler, la présidente du Sdis explique dans le quotidien régional que les réfractaires "ne partiront pas en intervention tant qu'ils porteront la barbe" en rajoutant que cette précaution est prise pour les protéger et non pour les sanctionner.

Cette mesure n'est pas nouvelle et commence à se généraliser dans plusieurs départements, comme la Moselle et les Pyrénées-Atlantiques. Elle laisse cependant perplexes de nombreux soldats du feu qui voient cette contrainte comme une atteinte à leur liberté.

Article original publié sur BFMTV.com