Un pompier volontaire en garde à vue pour un canular ayant mobilisé d'importants secours

© Bordier S./ANDBZ

Un pompier volontaire était en garde à vue lundi, soupçonné d'être l'auteur d'un canular ayant conduit à la mobilisation d'importants moyens de secours dans l'Ain durant le week-end, a appris l'AFP de sources concordantes.

L'origine de l'affaire, comme l'indiquent les gendarmes, remonte à samedi soir, lorsque les pompiers de l'Ain ont été alertés de la chute dans une falaise de deux randonneurs dans le massif du Reculet. Les opérations de recherches sont aussitôt lancées, jusqu'à deux heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche, puis toute la matinée du dimanche.

Hélicoptère, gendarmes, secouristes mobilisés

Un hélicoptère de la Sécurité civile de Haute-Savoie, des secouristes du Grimp (Groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux) et des gendarmes, notamment du PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne), sont ainsi mobilisés pour ratisser le terrain, en vain.

L'idée d'un canular fait son chemin: les gendarmes l'ont confirmé lundi, tout comme le parquet de Bourg-en-Bresse, indiquant à l'AFP qu'un homme, soupçonné d'en être l'auteur, est en garde à vue à la brigade de Thoiry.

De source proche du dossier, il s'agit d'un pompier volontaire. Le parquet devrait donner plus d'éléments sur cette affaire en fin d'après-midi.


Retrouvez cet article sur ParisMatch