Polynésie française : un homme condamné pour s'être fait passer pour un gendarme pendant trois ans

·1 min de lecture
"Il agissait comme un justicier de la route, parce qu'il dit avoir eu un accident grave à cause d'un refus de priorité", a déclaré à l'AFP le responsable de la Brigade motorisée de Polynésie, Jérôme Godefroy, commandant de la Compagnie des Îles Sous-le-Vent. "Il a une grosse frustration de ne jamais avoir été gendarme, mais il a été cohérent dans ses réponses lors de l'audition et il n'y a pas eu d'expertise psychiatrique", a-t-il poursuivi

Depuis 2017, un quinquagénaire habillé en gendarme se postait sur la route et contrôlait les voitures. Il a été condamné jeudi 20 mai à six mois de prison avec sursis par le tribunal de Papeete.

Depuis trois ans, cet employé d’imprimerie effectuait des contrôles routiers, avec un uniforme peu académique qu’il s’était lui-même constitué, pourvu de bandes réfléchissantes. À ses côtés, un scooter brinquebalant décoré aux couleurs de la gendarmerie.

"Il agissait comme un justicier de la route, parce qu'il dit avoir eu un accident grave à cause d'un refus de priorité", a déclaré à l'AFP le responsable de la Brigade motorisée de Polynésie, Jérôme Godefroy, commandant de la Compagnie des Îles Sous-le-Vent. "Il a une grosse frustration de ne jamais avoir été gendarme, mais il a été cohérent dans ses réponses lors de l'audition et il n'y a pas eu d'expertise psychiatrique", a-t-il poursuivi

Un contrôle peu orthodoxe

Lors de ses contrôles, le faux gendarme insultait souvent les automobilistes sans raison. Tant et si bien qu’il perdait de sa crédibilité. Un soir, c’est un gendarme en civil qu’il intercepte. Le militaire surpris par un contrôle peu orthodoxe relève la plaque d’immatriculation et signale son aventure aux autorités.

Arrêté, le faux gendarme a déclaré aux forces de police n’avoir jamais profité de son déguisement pour extorquer de l’argent. Un argument vérifié par l'enquête et qui explique la mansuétude du juge qui a condamné le quinquagénaire à 6 mois de prison avec sursis.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles