Polynésie : Maiao, l'inaccessible "île oubliée"

Avec ses eaux translucides, ses récifs et ses cocotiers, l'île Maiao, en Polynésie, est un paradis reculé du Pacifique, absent des guides touristiques. Rares sont ceux qui peuvent accoster sur "l'île oubliée", difficile d'accès. Impossible de s'y rendre en avion : il n'y a qu'une seule passe dans le récif. Pour poser le pied à Maiao, les journalistes de France Télévisions ont dû demander une autorisation spéciale aux habitants. Un passé douloureux En temps normal, les étrangers ne sont pas les bienvenus. Maiao est propriété intégrale de ses villageois, conséquence d'un passé douloureux. Dans les années 30, un négociant britannique les a spoliés et s'est accaparé leurs terres. Quelques années plus tard, la justice les a restituées aux habitants. Depuis, Maiao est une île française, mais avec ses propres textes, comme la loi de la coopérative agricole de l'île, selon laquelle il est "strictement interdit de vendre les terrains à des personnes étrangères à Maiao". "On a fait cette loi pour que Maiao reste la propriété de ses habitants, qu'elle soit dirigée par nous et pour nous, et ne plus jamais être dépendants ou sous la menace des étrangers", explique Matahiapo Wolta Tauniua, président de la coopérative agricole de Maiao.