Polynésie française : le variant Delta fait des ravages, le taux d’incidence à Tahiti pire que dans les Antilles

Le variant Delta a fortement dégradé la situation sanitaire en Polynésie française, près de 20 mois après le début de la pandémie de Covid-19 à Wuhan. "2468, 2476, 2491 et 2492" égrène au micro un agent de la plate-forme Covid-19 tahitienne, sous le grand chapiteau de la présidence de la Polynésie française. Toutes les cinq minutes, il annonce une série de numéros : les personnes positives au Covid-19. Devant lui ce lundi après-midi, plusieurs centaines de Polynésiens attendent leur test PCR dans ce bâtiment qui tient pourtant plus du palais que de l'hôpital.

Vingt-trois personnes sont décédées du Covid-19 dans les trois jours précédents, la pire série depuis le début de l'épidémie dans cette collectivité d'outre-mer de 280.000 habitants. Le taux d'incidence atteint le total vertigineux de 2.252 pour 100.000 habitants dépassant même les chiffres des Antilles où la pandémie fait aussi des ravages. "J'ai un cas à la maison donc je suis cas contact et puis j'ai des symptômes grippaux, pour moi rien de grave mais je ne veux pas transmettre le virus à mes parents, qui sont septuagénaires et non vaccinés", confie à l'AFP Here Tetuanui, une vendeuse trentenaire qui patiente depuis près de deux heures.

>> A lire aussi - Covid-19 : avec la vaccination, le protocole sanitaire est allégé dans les Ehpad

Les Polynésiens ont boudé le vaccin pendant plusieurs mois, se croyant débarrassés du virus: début juillet, plus personne n'était hospitalisé, et les nouveaux cas quotidiens se comptaient sur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un centre de vaccination attaqué, des centaines de doses détruites
En Espagne, des vacanciers sur la plage permettent d’arrêter des trafiquants de drogue
Violent incendie près de Saint-Tropez, des centaines de pompiers mobilisés, évacuations massives
Covid-19 : face à l'explosion des cas du variant Delta aux Antilles, l'armée envoie de l'oxygène médical
Covid-19 : manifestations en Argentine, confinement prolongé à Melbourne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles