En Polynésie française, la recherche et les populations locales font cause commune pour préserver les cônes marins

En ce sens, une centaine de cônes ont déjà été prélevés dans le milieu naturel et mis en aquarium par nos chercheurs. Cela devrait permettre d'affiner les connaissances sur les propriétés des venins, notamment issus d'espèces endémiques. L'un des objectifs est de constituer une banque de venins à destination des scientifiques.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles