Une polyhandicapée va parcourir 110 km en fauteuil pour sensibiliser au handicap

·1 min de lecture
Anne Morelli-Jagu (qui n'est pas représentée sur cette photo) s'apprête à faire 110 kilomètres pour sensibiliser sur le quotidien parfois difficile des personnes handicapées. 
Anne Morelli-Jagu (qui n'est pas représentée sur cette photo) s'apprête à faire 110 kilomètres pour sensibiliser sur le quotidien parfois difficile des personnes handicapées.

Elle s?apprête à relever un défi courageux. Anne Morelli-Jagu, 74 ans, polyhandicapée à cause d?une dégénérescence osseuse, reliera Suresnes (Hauts-de-Seine), où elle habite, jusqu?à la plage d?Omaha Beach (Normandie), en fauteuil roulant. D?après 20 Minutes, auprès de qui elle s?est confiée, sur les 280 kilomètres qui séparent ces deux destinations, 110 kilomètres seront réalisés en fauteuil roulant. Cette épopée vise à dénoncer le manque de mobilier urbain dans l?espace public pour les personnes handicapées. « Une poubelle qui traîne, une portière de voiture qui empêche de passer, un trottoir pas adapté pour descendre, c?est sans arrêt », regrette celle qui ne se déplace qu?en bus, de crainte de faire face à des sorties de métro inadaptées.

Le périple, intitulé « Un fauteuil sur la route », est également un hommage au personnel soignant. Outre les quatre bénévoles de la Croix-Rouge qui seront présents dans une ambulance en cas d?urgence, Florent, l?un des infirmiers qui l?accompagne depuis des années, la soutiendra à vélo électrique sur ses jours de congé.

Aussi, le soignant sera à ses côtés lors de la première étape du périple entre Suresnes et Poissy (Yvelines), sur une distance de 22 kilomètres, le 6 septembre prochain. La septuagénaire rejoindra ensuite Mantes-la-Jolie (Yvelines) depuis Épône (Yvelines), reliera Saint-Georges-Motel à Bueil (Eure), ira d?Évreux (Eure) à La Neuville-du-Bosc (Oise) via Le Neubourg (Eure) et enfin, terminera dans la ville [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles