La Pologne se tourne vers son allié américain pour sa première centrale nucléaire

wikipédia

La Pologne a choisi les États-Unis pour construire sa première centrale nucléaire. Les travaux devraient débuter en 2026 pour pouvoir mettre en route les premiers réacteurs dans dix ans. Un moyen pour la Pologne de s’affranchir en partie du charbon, qui fournit 70 % de l’électricité du pays, alors que les prix de l’énergie ont explosé depuis le début du conflit ukrainien.

Avec notre correspondant à Varsovie, Martin Chabal

Cette centrale nucléaire est un investissement très attendu par une partie de la population polonaise. La production d’électricité du pays dépend à 70 % du charbon et la guerre en Ukraine a perturbé les importations. Et cet hiver, les prix grimpent en flèche, les Polonais payent leur électricité 20 % plus cher que l’an dernier.

Alors, la Pologne s’est tournée vers son allié américain pour construire une nouvelle centrale nucléaire et diversifier son mix énergétique. Un partenaire de plus en plus stratégique pour Varsovie depuis le début du conflit en Ukraine. Varsovie a choisi le groupe américain Westinghouse, face aux offres concurrentes du français EDF et du sud-coréen KHNP.

À lire aussi: La Pologne propose aux États-Unis de placer des armes nucléaires sur son sol


Lire la suite sur RFI