Pologne : réunion du Conseil de sécurité nationale après de potentielles frappes russes sur son sol

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a convoqué ce mardi soir une réunion d'urgence du Conseil de la sécurité nationale, a annoncé le porte-parole du gouvernement. Cette réunion d'urgence intervient suite à des informations de plusieurs médias locaux faisant état de frappes russes qui se seraient abattues sur le sol polonais, près de la frontière ukrainienne, avec pour bilan "deux morts" selon ces sources.

A l'issue de cette réunion, le porte-parole du gouvernement polonais a indiqué qu'il y avait eu "une explosion dans le district de Hrubieszów", limitrophe de l'Ukraine, sans en donner la cause. Piotr Müller a précisé deux "citoyens polonais" avait été tués dans cette explosion. Il a également déclaré que "les autorités étaient en train de clarifier" la situation.

Enfin, l'officiel polonais a déclaré que "Il vient d'être décidé de relever le niveau d'alerte de certaines unités de combat... et d'autres personnels en uniforme".

La présidence polonaise a, elle, fait état d'une discussion téléphonique entre les président polonais et américain, Andrzej Duda et Joe Biden.

"L'entretien entre les présidents polonais et américain est en cours", a indiqué sur Twitter Jakub Kumoch, secrétaire d'Etat à la présidence polonaise

Le Pentagone "examine" les informations

Plus tôt ce mardi, le Pentagone avait indiqué examiner des informations au sujet de deux potentielles frappes russes qui auraient touché "un lieu en Pologne ou à la frontière avec l'Ukraine".

"Nous n'avons pas d'éléments à ce stade pour confirmer ces informations et nous les examinons de façon plus poussée", a expliqué un porte-parole du département de la Défense.

"Nous n'avons aucune information à l'heure actuelle pour confirmer qu'il y ait eu une frappe de missile", a souligné Pat Ryder, ce porte-parole du Pentagone.

L'Otan enquête également

L'Otan a également indiqué être "en train d'examiner" des informations sur des chutes de missiles russes en Pologne, selon un officiel de l'organisation.

"Nous sommes en train d'examiner ces informations et nous sommes en coordination étroite avec la Pologne, notre alliée", a déclaré un responsable de l'Otan, sous couvert de l'anonymat.

La Pologne, qui partage une frontière avec l'Ukraine qui a été envahie le 24 février par la Russie, est membre de l'Otan et quelque 10 000 militaires américains se trouvent dans le pays.

L'article 5 du traité de l'Alliance atlantique stipule que si un Etat membre est victime d'une attaque armée, les autres considéreront cet acte de violence comme une attaque armée dirigée contre l'ensemble des membres et prendront les mesures jugées nécessaires pour venir en aide au pays attaqué.

Moscou qualifie de "provocations" les informations sur des missiles russes tombés en Pologne

La Russie a qualifié de "provocations" les informations selon lesquelles des missiles russes ont frappé la Pologne.

"Les déclarations de médias polonais et de responsables officiels sur une prétendue chute de missiles russes près de la localité de Przewodow relève de la provocation intentionnelle dans le but de créer une escalade de la situation", a déclaré le ministère russe de la Défense sur son compte Telegram.

Le président ukrainien a accusé Moscou d'avoir tiré des missiles sur la Pologne. Volodymyr Zelensky a ajouté que cela constituait "une escalade très importante".