La Pologne annonce des restrictions nationales face à la résurgence du coronavirus

·2 min de lecture
LA POLOGNE ANNONCE DES RESTRICTIONS NATIONALES FACE À LA RÉSURGENCE DU CORONAVIRUS

VARSOVIE (Reuters) - La Pologne a annoncé mercredi l'instauration de restrictions à l'échelle nationale pour contrer l'épidémie de coronavirus, le nombre de contaminations quotidiennes ayant atteint son niveau le plus élevé depuis le début de l'année.

Le pays avait jusqu'à présent décidé de mettre en place des confinements au niveau régional afin de faire face à la hausse des infections engendrée par l'apparition d'un variant hautement contagieux du virus découvert pour la première fois en Grande-Bretagne.

Environ 52% des nouveaux cas sont liés à ce variant, a indiqué le ministre polonais de la Santé Adam Niedzielski lors d'une conférence de presse.

Le gouvernement polonais avait précédemment déclaré qu'un confinement national était envisageable si le nombre de cas continuait à augmenter de la sorte.

Les théâtres, les centres commerciaux, les hôtels et les cinémas seront ainsi fermés à compter de samedi et ce jusqu'à la fin des vacances de Pâques, a précisé Adam Niedzielski, tandis que les écoles passeront entièrement à l'apprentissage en ligne, même pour les enfants les plus jeunes.

"Nous n'avons plus la possibilité de proposer uniquement des restrictions régionales. La seule façon de progresser à l'heure actuelle est d'étendre ces restrictions à toute la Pologne", a-t-il ajouté.

"Si cette mesure ne permet pas d'atténuer la pandémie, ou du moins de ralentir la troisième vague, la prochaine étape consistera en un confinement classique (...) au cours duquel nous fermerons absolument tout."

"Je pense que le confinement est nécessaire", a commenté Andrzej Maciejski, un avocat de 56 ans résidant à Varsovie. "Nous n'avons pas le choix, nous devons simplement nous en sortir", a-t-il indiqué.

"Ce n'est pas nouveau pour moi car nous avons déjà passé deux fêtes comme ça - Pâques et Noël. Malheureusement."

Le pays, qui compte plus de 38 millions d'habitants, a enregistré mercredi 25.052 nouveaux cas de contamination par le coronavirus en l'espace de 24 heures, soit une hausse significative comparée aux 21.049 infections signalées samedi, le précédent record cette année.

(Alan Charlish, Joanna Plucinska, Anna Koper et Agnieszka Barteczko, Kuba Stezycki et Pawel Florkiewicz ; version française Nicolas Delame et Charles Regnier)