La Pologne fusionne pétrole et gaz dans le géant Orlen pour renforcer sa sécurité énergétique

REUTERS - KACPER PEMPEL

En Pologne, le géant pétrolier Orlen a fusionné avec le géant gazier PGNiG, tous deux contrôlés par l’État, donnant naissance au plus grand groupe industriel d’Europe centrale. Avec cette fusion, Varsovie veut renforcer la sécurité et l’indépendance énergétique du pays et de la région.

Avec notre correspondant à Varsovie, Martin Chabal

« Orlen fait maintenant partie des 150 plus gros chiffres d’affaires du monde », selon le président du groupe pétrolier. Avec le rachat de la compagnie gazière polonaise, Orlen se dote d’une force de frappe inédite en Europe centrale. Et avec cette nouvelle envergure, le nouveau groupe issu de la fusion espère bien profiter de son poids pour investir dans des projets qui sécuriseront le marché de l’énergie.

Auparavant, ce groupe détenu à 31,14% par l'État polonais, avait déjà fusionné avec son principal rival local Lotos et la société polonaise d'électricité Energa, dans le cadre d'un plan de consolidation du secteur de l'énergie décidé avant la guerre en Ukraine.

Stabiliser le secteur

L’hiver arrive et la guerre en Ukraine perturbe les importations de charbon, de pétrole et de gaz. Une situation difficile pour de nombreux Polonais qui payent beaucoup plus cher pour se fournir en énergie depuis quelques mois. Pour éviter de se retrouver dans ce cas-là, le gouvernement espère que cette fusion stabilisera le secteur.


Lire la suite sur RFI