La Pologne demande des réparations de guerre à l'Allemagne, Berlin refuse

© Michal Dyjuk, AP

La Pologne a estimé, jeudi, le coût financier des pertes de la Seconde Guerre mondiale à 1 300 milliards d'euros, le président du parti au pouvoir déclarant qu'il allait "demander à l'Allemagne de négocier ces réparations". Berlin a rejeté cette demande, estimant que cette question était "close".

Varsovie demande réparation, Berlin refuse. La Pologne a estimé, jeudi 1er septembre, le coût financier des pertes de la Seconde Guerre mondiale à 1 300 milliards d'euros (6,2 trillions de zlotys), le président du parti au pouvoir déclarant qu'il allait "demander à l'Allemagne de négocier ces réparations".

Ce chiffre a été communiqué lors d'une conférence consacrée à la présentation d'un rapport sur les pertes de la Pologne lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Sur ce total, "une partie très importante est la compensation pour la mort de plus de 5,2 millions de citoyens polonais", a souligné Jaroslaw Kaczynski, chef du parti Droit et Justice (PiS) au pouvoir, ajoutant que le processus avant que la Pologne ne reçoive ces réparations serait "long et difficile". Selon le rapport, les pertes matérielles sont elles estimées à 170 milliards d'euros (800 milliards de zlotys).

L'Allemagne a rejeté jeudi ces demandes de réparation, estimant que cette question était "close". "La position du gouvernement fédéral n'a pas changé, la question des réparations est close", a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères. "La Pologne a renoncé à de nouvelles réparations il y a longtemps, en 1953, et a confirmé cette renonciation à plusieurs reprises", a-t-il ajouté.

"Les Allemands nous ont fait d'énormes dommages"

Depuis son arrivée au pouvoir en 2015, PiS a souvent mis en avant la question des réparations. Les travaux sur ce rapport ont été entamés en 2017.

"Nous avons non seulement préparé un rapport, qui est un document ouvert et qui sera certainement complété, mais nous avons également pris une décision, une décision relative à une action ultérieure", a ajouté Jaroslaw Kaczynski. "Cette action consiste à demander à l'Allemagne de négocier ces réparations. Et c'est une décision que nous allons mettre en œuvre".

"Les Allemands ont envahi la Pologne et nous ont fait d'énormes dommages. L'occupation était incroyablement criminelle, incroyablement cruelle et a causé des effets qui, dans de nombreux cas, se poursuivent jusqu'à ce jour", a encore dit le président du PiS.

Les conservateurs polonais contestent la version allemande, selon laquelle la Pologne a renoncé à des réparations de guerre en 1953.

Avec AFP